Don au Diocese de Grenoble Vienne

La cathédrale de Vienne - L'histoire

Les grandes heures de la cathédrale Saint-Maurice

IIIe siècle

Création du siège épiscopal de Vienne

fin du IVe siècle

Sur le même site qu'occupe la cathédrale actuelle, construction du quartier épiscopal : cathédrale dite "ecclesia", églises, baptistère, maison de l'évêque

début du VIe siècle

L'évêque saint Avit restaure le baptistère

Ve - IXe siècle

L'ecclesia est placée sous le patronage des frères Maccabées

début du VIIIe siècle



Introduction du culte des reliques des martyrs 
de la légion thébaine, saint Maurice 
et ses compagnons, dans une annexe voûtée 
de la cathédrale.
Officier d'un corps d'auxiliaires de l'armée romaine levés 
en Egypte et convertis au christianisme, Maurice souffrit le martyre vers 290.
Refusant de poursuivre les chrétiens et de sacrifier 
aux dieux païens, Maurice et ses compagnons 
furent massacrés sur ordre impérial.

début du IXe siècle

L'usage du vocable Saint-Maurice se généralise peu à peu pour désigner la cathédrale

9 février 1119

L'archevêque de Vienne Gui de Bourgogne, qui vient d'être élu pape à Cluny sous le nom de Calixte II, est couronné dans sa cathédrale.
Il accorde peu après au siège épiscopal de Vienne la primauté (honorifique) sur les sièges métropolitains des six provinces ecclésiastiques du sud de la France.

20 avril 1251

Le pape Innocent IV consacre la cathédrale, dédiée définitivement à saint Maurice

XIIIe - XVe siècles

Suite des travaux : élévations, voûtements de la nef centrale, portails de la façade, chapelles latérales

1311-1312

Séances solennelles du concile œcuménique, en présence du pape Clément V et du roi de France Philippe IV 
abolition de l'ordre des Templiers

début du XVIe siècle

Achèvement de la nef et de la façade : fin des travaux

juillet 1548

Le cœur du Dauphin François, fils de François Ier, est déposé dans le chœur de la cathédrale

1561-1567

Plusieurs saccages de la cathédrale et des statues de la façade par les Réformés

juillet 1790




En vertu de la Constitution civile du clergé, 
l'évêché de Vienne est supprimé.
La cathédrale échappe à la vente 
des biens religieux nationalisés.
Pendant la Révolution, elle est un lieu de réunion d'assemblées populaires et patriotiques.
Elle sert ensuite de grenier à fourrage 
ou de casernement.

juin 1802

La cathédrale est réouverte au culte comme église paroissiale

1840

Classée aux Monuments historiques