Don au Diocese de Grenoble Vienne

Cathédrale de Grenoble - L'histoire

IVe et Ve siècles - Les premiers temps chrétiens

313

L'empereur Constantin accorde la liberté de culte aux chrétiens par l'Edit de Milan.

379

Cularo (qui signifierait champ de courges) devient Gratianopolis, 
la ville de l'empereur Gratien, et obtient le rang de civitas, 
c'est-à-dire cité.

vers 380

Création du diocèse de Grenoble indépendant de celui de Vienne.
C'est à saint Domnin qu'il est confié. 
En 2007, le diocèse de Grenoble devient diocèse de Grenoble-Vienne, 
Vienne ayant perdu son titre d'archevêché à la Révolution.

Saint Domnin, 1er évêque de Grenoble

Ami de saint Ambroise, l'évêque de Milan, saint Domnin participe en 381 
au concile d'Aquilée (sur la côte adriatique en Italie) qui traita de l'hérésie arienne.

Le baptistère

Découvert par des fouilles en 1989 
lors de la construction d'une ligne de tramway, 
les origines du baptistère remontent au IVe siècle. 
Au début du christianisme, 
il est le lieu des baptêmes d'adultes par l'évêque 
dans la nuit de Pâques. 
On peut le voir en visitant le musée de l'Ancien Evêché (2, rue Très-Cloîtres, à côté de la cathédrale).

XIe siècle - Le Moyen-Age

Saint Hugues, évêque de Grenoble





Fils du seigneur de Châteauneuf-d'Isère, 
évêque de Grenoble de 1080 à 1132, 
saint Hugues défend son diocèse contre le pouvoir des seigneurs. 
Il fonde plusieurs monastères dont celui de Chalais (au-dessus de Voreppe) et installe saint Bruno 
et ses compagnons en Chartreuse.